Le mouvement

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

Le Burundi vit des heures excessivement dramatiques. Au Burundi, l’angoisse est permanente et généralisée, elle est assortie d'une absence d’espérance individuelle et collective de l'avenir. Nul n’a besoin de rappeler qu’au Burundi femmes, hommes, jeunes et vieux innocents militaires ou civils soupçonnés d'être contre le régime continuent

Nouvelles récentes