Le mouvement

 

Loin de leur pays, les jeunes burundais en exil à Kigali ont célébré la journée mondiale de l’enfant Africain.

 

Une conférence débat a été organisée au centre Urumuri par le mouvement (MIJB). Cette journée a été instaurée pour commémorer le massacre de centaines d’enfants à Soweto le 16 juin 1976. Ils étaient des milliers d'écoliers à marcher pour leurs droits dans une ‘’Afrique du Sud sous Apartheid’’.  Ils protestaient contre l’imposition de l’enseignement exclusif en langue « afrikaans », langue des Boers, défenseurs de l’apartheid.

Cette journée a été l'occasion pour ces jeunes en exil de réfléchir sur le sort des enfants burundais réfugiés et les actions à mener pour promouvoir leurs droits et améliorer leurs conditions de vie. 

Les jeunes participants ont apprécié la rencontre. Ils se sont dits au revoir dans la joie d'avoir pu se réunir autour d’une même table et d'un même objectif, conscients de la situation actuelle du Burundi, qui n'est guère réjouissante au plan des droits de l'enfant et des jeunes en général.

 

Nouvelles récentes