Le mouvement

 

En date du 1er juillet 2016, le Mouvement International de la Jeunesse Burundaise(MIJB) a organisé ensemble

avec les réfugiés burundais du camp de Nakivale une fête de commémoration du 54ème Anniversaire de l'indépendance du Burundi. Les cérémonies ont débuté par la célébration d'une messe par un prêtre ougandais. Il a rappelé aux réfugiés burundais que notre indépendance devrait être la base de notre amour et notre solidarité.

  En ces moments de crise, les burundais ont prié pour une nation bâtie sur le roc solide de la fraternité, de la paix et de la justice. Après la messe, les réfugiés burundais se sont rencontrés dans une tribune décorée aux couleurs du drapeau national. Dans une ambiance festive, main dans la main, tous ont chanté l'hymne national. Les tambours, les danses traditionnelles et le discours du Prince Louis Rwagasore ont ensuite agrémenté la fête.  

 

Dans leurs  discours, les représentants du MIJB ont délivré un message de solidarité et d'encouragement avec l’amour de la patrie, responsabilité citoyenne comme maître mots. Ils ont insisté sur l'importance de ne pas trahir le sacrifice de nos ancêtres qui ont durement acquis cette indépendance.

Le mouvement a réitéré son attachement indéfectible aux réfugiés. MIJB a promis de continuer à organiser des activités culturelles et d'encadrement pour les jeunes exilés.

Le représentant de la communauté des Étudiants Burundais à Nakivale (CEBUNA) a ensuite pris la parole au nom de tous les réfugiés. Il a remercié le mouvement pour ce geste éloquent de solidarité et lui a demandé de travailler ensemble pour obtenir une assistance pour la réalisation des activités d'encadrement. Cette communauté a notamment le projet de construire une salle de formation en langues. Cette salle est aussi prévue pour être un lieu de rencontre pour ces réfugiés dans leurs diverses activités.

Notons que le représentant de l' "American Refugee Comitee",le représentant du HCR, et le représentant de l'OPM à Nakivale étaient présents à cette fête.

La cérémonie a été clôturée avec l'espoir pour ces réfugiés de fêter le prochain anniversaire de l'indépendance chez eux, au Burundi.

 

 

 

Nouvelles récentes